Qu’est-ce qu’un hommage au Panthéon ?

Sous la Ve République, c'est-à-dire depuis 1958, la décision de rendre hommage à telle ou telle personnalité au Panthéon appartient au Président de la République

Panthéon, dôme et clocher de l'église Saint-Étienne-du-Mont

À l'occasion d'une telle cérémonie, le Président de la République rend hommage au nom de la Nation à une personnalité qui a permis à la France de faire rayonner ses valeurs, principalement celles contenues dans sa devise républicaine : Liberté, Égalité, Fraternité.

Les hommages peuvent prendre des formes diverses : le transfert des cendres d'une personnalité n'est qu'une possibilité parmi d'autres. Cette forme d'hommage est considérée comme la plus classique car elle est la première à avoir été imaginée, avec le transfert des cendres du révolutionnaire Mirabeau.

Pour autant, dès la Révolution française (1789-1799), d'autres types d'hommages sont décidés, à l'époque par la Convention nationale. Ainsi, en juillet 1794, la Convention décide d'accorder les honneurs du Panthéon, sous la forme d'une sculpture dans la nef, aux marins du Vengeur du peuple, bateau ayant fait naufrage pendant qu'il transportait du blé à la France révolutionnaire qui connaissait alors la famine. D'autres sculptures sont ainsi présentes dans la nef qui correspondent à autant d'hommages de la Nation à des personnalités illustres : les philosophes Denis Diderot et Jean-Jacques Rousseau – ce dernier étant aussi inhumé dans la crypte, les membres de la Convention nationale…

Une autre forme d'hommage, présente dans la nef et dans la crypte, consiste en des inscriptions individuelles ou collectives. Elles sont nombreuses et honorent des personnalités ou groupes de personnalités aux engagements divers : écrivains combattants morts pour la France à l'occasion des deux guerres mondiales, révolutionnaires de 1830, entre autres pour les hommages collectifs ou encore, pour les hommages individuels, on retrouve notamment Louis Delgrès, Toussaint Louverture ou encore Henri Bergson.

Comme pour la cérémonie de mai 2015 honorant Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay, les entrées au Panthéon sont généralement célébrées en public et retransmises à la télévision depuis plusieurs décennies maintenant.

> Lire l'histoire du monument